Cruelle belle-fille [GTS] en recherche

May 18, 2011
61
2
8
#1
Bonjour à tous, je recherche depuis plusieurs années maintenant un texte du nom de Cruelle belle-fille. L'histoire en quelques mots, un homme devient l'esclave de sa belle-fille et de ses amies en étant réduis en une taille minimale. Malheureusement ce superbe texte à disparu et je me demandais si certains l'ont gardé. Je vais poster les parties que j'ai déjà.
 
May 18, 2011
61
2
8
#2
Acte 1 :

Voici comment ma propre Josephine m'a condamné à une punition aussi terrible que sadique....
tout a commencer lorsqu’elle avait seize ans. J'en avait 37 à l'époque. J'étais un beau-père très sévère (je dit beau père car Josephine est en réalité ma belle-fille). Je l'ai adopter en épousant sa mère , alors qu'elle avait tout juste un ans !
Durant toute son enfance , et une bonne partie de son adolescence , j'ai donc été un père tyrannique , ne passant sur rien , punissant à tout vas , et lui laissant une liberté quasi inexistante.... Dès l'âge de quatorze ans , elle est devenue de plus en plus rebelle. Les disputes devenaient terrible , et parfois je n'hésitait pas à la frapper pour asseoir mon emprise malsaine sur elle....... <<-Je te jure qu'un jour tu me le paiera très cher !!!..... me disait-elle souvent dans un rictus de haine.
Bien sur , je n"avait que faire de ses menaces. Je me contentait de lui rire au nez , lui distillant au passage bon nombre d'insultes très humiliante. Deux années s'écoulèrent encore dans ce climat tendu , tant et si bien que ma femme fini par nous quitter. Elle est partie seule ' me laissant la garde exclusive de Josephine , pour mon grand futur malheur !!!

Je doit dire que durant ces deux années , Josephine était devenue une très belle jeune fille. Grande , blonde , son beau visage d'ange arborait deux magnifiques yeux d'un bleu intense , qui lui donnait un petit air sévère très troublant. Il n'était donc pas rare que je me livre à diverses perversions avec elle......, sans qu'elle le sache bien sur. Du moins , je pensais-je , mais la suite me contredira !
Par exemple , je l'observais très souvent par le trou de la serrure quand elle se douchait. Je jubilais de la voir nue , de pouvoir admirer son corps sublime , de voir sa petite chatounette , recouverte d'une fine toison blonde qui ne cachait rien de sa vulve juvénile d'un rose très clair. Parfois , je poussais même le vice récupérer ses petites culotte dans le panier de linge sale et je les respiraient en me masturbant frénétiquement......... L'odeur que j'y trouvait était toujours très douce. Un subtil mélange de pipi et de mouille sécher. Autant je trouvait cela excitant et jouissif , autant , j'allait bientôt découvrir que cette odeur pouvait également être un vrai supplice !!!

C'est le jour même du seizième anniversaire de Josephine que l'enfer a commencé pour moi !
Comme d'habitude , je n'avait absolument rien prévu pour le fêter , et je lui avait formellement interdit de voir ou d'inviter ses copines. La journée s'est déroulée dans une atmosphère de guéguerre , et vint tout simplement le moment de me couché. A mon grand étonnement , ce soir la Josephine ne semblait pas m'en vouloir et me souhaita même une très bonne nuit avec un large sourire aux coins des lèvres. Sans vraiment y faire attention , je me suis endormi........, a mille année lumière d'imaginer le calvaire qui m'attendait le lendemain matin !!!

Je fut réveiller par un souffle chaud. En ouvrant les yeux , j'ai cru défaillir. Je me trouvait enfermer dans ce qui me semblait être une petite cage pour oiseaux , et face à moi , j'avait le visage souriant de Josephine qui était absolument énorme !!!
Bien vite , je me rendu compte que Josephine avait en fait sa taille normale , mais qu'en revanche moi j'avais été miniaturisé en lilliputien..... Ma taille ne dépassait pas celle d'un playmobil. A peine 3 ou 4 centimètres !!!! A côté Josephine était une authentique géante...... Approchant son visage de la cage , elle s'adressa à moi sur un ton ironique qui augmenta ma panique <<- Alors , bien dormi espèce de minus? Tu fais moins le malin maintenant hein!!! ....
J'étais complètement abasourdi ,désorienté et empreint à une frayeur indescriptible. Tremblant de peur , je cherchais à comprendre ...<<- Ma...Mais qu'est ce qui se passe??? Qu'est ce qui m'arrive...??? ...Qu'est ce que tu ma fait espèce de salope? ....!!!
En guise de réponse , elle s'est mise à rire comme une folle , puis se reprenant , elle me dit sèchement... <<- MAÎTRESSE ! ...Dorénavant chaque fois que tu t'adressera à moi , tu devras m’appeler "MAÎTRESSE JOSEPHINE"...c'est compris misérable larve?....!!!
Le ton était cinglant , sans appel !!! Puis le plus naturellement du monde elle ajouta <<- Comme tu peux t'en rendre compte esclave , grâce à mes nouveaux pouvoirs , j'ai fait de toi un être insignifiant , un lilliputien de la taille de mon petit doigt. A compter de ce jour tu n'existe plus , ton ancienne vie n'existe plus..., et autant te le dire tout de suite , IL N'Y A AUCUN MOYEN DE REVENIR EN ARRIÈRE !!! Ta vie sera désormais consacré à ta Maîtresse , et crois moi , j'ai de nombreux et charmants projet pour toi....!!!Un cauchemar? voila...., je faisais un horrible cauchemar ! J'allais sans doute me réveillé et tout allait rentrer dans l'ordre.................., mais il n'en fut rien !!!
Tout cela était malheureusement bien réel. Josephine tournait fièrement autour de ma cage ma cage qui était suspendu au plafond , de sorte que son visage se trouve juste à ma hauteur. soudain , elle s'approcha davantage , elle racla sa gorge , et avec rage ; elle me cracha dessus à plusieurs reprises.
Vu ma taille réduite , ses crachats étaient un véritable déluge.
Complètement terrorisé , toute mon arrogance s'est envolée. Perdant alors toute dignité , je me suis mis à pleurer comme un gamin....<<-Josephine , je t'en prie... je.... je comprend pas ce qui m"arrive ! Ne me fait pas de mal s'il te plait...pitié !!!..... Je ferai tout ce que tu veux !!!! .
En guise de réponse , j'eu droit à une nouvelle rafale de crachats. ...<<-Qu'est ce que je t'ai dit esclave??? ...quand tu t'adresse à moi tu me vouvoie et tu m'appelle MAÎTRESSE JOSEPHINE......, quand à faire ce que je veux , il me semble que tu n'a plus le choix espèce de larve !!! ...

Plus le choix ! Cette dernière phrase cingla comme un coup de fouet..... que pouvais-je faire devant cette géantissime bourrelle?
C'est alors que devant mes yeux médusés , Josephine entreprit de se dévetir. Elle commenca par retirer son pull , son tee-shirt , puis son soutien-gorges m'exhibant ainsi ses magnifiques petits seins en forme de poire. La situation devait vraiment l'excitée , car ses petits tétons rose se dressaient fièrement. A mon echelle , sa poitrine était comparable à ce que devait voir un minuscule insecte lorqu'il se trouvait face à deux ballons de foot.....GIGANTESQUE !!!
Sans plus tarder , elle retira son jean , ne gardant que sa petite culotte. Ce jour là , elle portait une colotte blanche à la propretée douteuse. Le petit triangle de tissu moulait à la perfection son pubis bombé , et une large auréole jaunie marquait l'emplacement de sa vulve.
Malgrés mes pensées, je m'apercu alors que Josephine était plutot négliger. Elle était toujours très soignée , bien habillée et maquillée , mais à n'en pas douter , elle négligeait souvent sa toilette intime.
Je m'en était parfois apercu lors de mes petites séances de sniffing.....,mais j'étais très loin de la realité.

Josephine déambulait maintenant devant moi , puis elle abaissa ma cage à l'aide d'une petite ficelle afin qu'elle se trouve à hauteur de son entrejambe. Ensuite ,elle s'avanca , cuisses légèrement ecartées , et le plus naturelement du monde , elle colla son pubis recouvert de sa culotte pisseuse tout contre les barreaux de ma prison. Aussitôt , une puissante odeur de pipi agressa mes narines provoquant chez moi un petit rictus de dégout...., et un fou-rire chez Josephine.
<<-Je te présente ta nouvel maison...! me dit-elle en me désignant ironiquement avec son index le triangle de sa petite culotte.......<<-Dorénavant , c'est ici que tu va vivre.................; et tu n'en sortira jamais plus esclave !!!!!!!!!!!!!

Bien sur , je comprenait pas ou elle voulait en venir...., ou plutôt je m'eforcais de ne pas vouloir comprendre et accepter une telle chose ! Sanglotant de plus belle , je la suppliais à nouveau de me rendre mon état normal , lui jurant que plus jamais je ne lui ferai du mal......, que j'avais compris la lecon. Josephine resta impassible à mes suppliques , et continuant de tourner autours de moi telle une lionne autour de sa proie , elle ajouta....<<-Il est trop tard esclave !!! ...ma décision est prise. Pour que chaque jour qui passe , tu te rende compte de tout le mal que tu m'a fait , je t'ai conmdanné à vivre dans le fond de ma culotte pour le restant de tes jours !!! ....Cette punition va s'appliquer dès ce soir , ainsi chaque jour , tu te repentiras de ta connerie , de ta méchanceté , et surtout ta vie ne sera plus qu'humiliation , frustration , un véritable enfer pour toi qui me comblera de bonheur !!!!
 
May 18, 2011
61
2
8
#3
ACTE 2

Bien sur , je ne comprenais pas ou elle voulait en venir..., ou plutot je m'eforcais de ne pas vouloir croire une telle chose. Appeuré , je la suppliais à nouveau de me rendre mon état normal , lui jurant que jamais plus je lui ferai du mal , que j'avait compris la lecon ! Josephine resta impassible à mes suppliques , puis tournant autour de moi comme une lionne autour de sa proie , elle ajouta... -- C'est trop tard esclave ! ma décision est prise.... Je t'ai conmdané à vivre dans le fond de ma culotte pour le restant de tes jours , cette punition prendra donc effet dès ce soir !!!!!!!!!! Puis dans un grand éclat de rire qui me glaca le dos , elle rencheri... -- De plus , je trouve que cette punition est très adapter à un gros porc de pervers comme toi ! ..... Hé oui , je t'ai déja surpris à renifler mes slip sale..., espèce de pauv type. Alors puisque tu aime tant le parfum de ma belle petite chatte , tu devrais te réjouir , parce que tu vas passer ta vie entière contre elle à la renifler ha ha ha ha ha !!!!!!!!!!!!!!!!

Cette idée de devoir vivre ainsi indefiniment était particulièrement horrible !

Je tentais alors une toute autre approche pour échappé , à mon triste destin. -- Ma....mais enfin Josephine , heu pardon MAITRESSE JOSEPHINE , j'ai une vie , des amis(es)! Tu ne peux pas faire ca? quelqu'un va bien finir par s'apercevoir de ma disparition???
Pour toute réponse , elle m'expliqua qu'elle avait tout prévu...., que j'avais soit disant signer son émancipation et que par conséquent , elle était majeur le jour même de ses seize ans.... , que je lui avait également fait donnation de ma maison car j'avais décider d'en finir avec la vie.... , que j'avais d'ailleurs laisser une lettre à cet effet signifiant clairement mes intentions , et que l'on ne retrouverait jamais lon corps!!! Joignant le geste à la parole ,elle m'exhiba fièrement tout les documents et autres procès verbal de la police attestant que de ma disparition volontaire et que mon probable décès. Le coup de grâce fut porté par un papier officiel qui expliquait l'arret des recherches me concernant et la classification de l'affaire.
Le piège etait machiavélique car désormais Josephine était la seule à connaitre mon existence et à pouvoir decider de mon destin !!!

Ce remettant à tournoyée autour de moi , elle me dit --Alors esclave , j éspère que tu as bien compris la situation dans laquelle tu te trouve? ... Donc montre toi résonnable est accepte ta destinée , sinon , je pourrai me montrer extremement méchante avec toi !!! Un nouveau rire strident resonna dans la pièce , avant qu'elle n'ouvre ma cage et me saisissent entre ses doigts pour me poser sur une petite table basse près du canapé. Josephine se campa devant moi , mains sur les hanches , et je vis à quel point ma situation était pitoyable. elle me fixait d'un regard méprisant , tandis que je ne pouvait détacher le mien de sa culotte qui était véritablement démesurée en comparaison de ma taille liliputienne.
Dessous , j'apercevais son pubis bombé , ainsi que le dessin de sa vulve , qui de mon point de vue était gigantesque et menacante.......!!!
Un petit coup d'oeil vers le sol me fit comprendre davantage ma petitesse..... Du haut de la table , j'avais l'impression d'être sur le toit d'un immeuble de dix étage. C'est la voix de josephine qui me sortis de ma torpeur..... --Allez , assez REVASSER esclave ! fou toi à poil de suite que je puisse te preparé à passer ta première semaine de pénitence.....!!!!!
Voyant que je ne comprenais pas , elle cru bon de s'expliquer non sans me fournir un maximum de détails destinés à m'effrayer davantage..... -- durant la première semaine que tu vas passer entre mes cuisses esclave , j'ai pas envie que tu me prenne la tête avec tes plaintes , tes supplications et tes pleurs.... Alors tu va te mettre nu , ensuite je vais te bailloner et t'attacher solidement au fond de ma culotte......................, et si tu es bien sage , je détacherais tes liens dans une semaine et tu pourra bouger à ta guise. Enfin dans les limites de ma petite culotte bien sur ......, dans le cas contraire , je te laisserai ligoter le temps qu'il faudra ha ha ha ha !!!!!!!
Abasourdi , terrorisé , je m'empressait de retirer mes minuscule vétements. Pendant ce temps , je vis Josephine abaisser sa culotte jusqu'au genoux , et s'assoir sur le canapé. Sans plus attendre , elle me saisit à nouveau entre ses enormes doigts (elle aurait pu m'ecraser comme une mouche d'une simple petite pression) , et sans autre forme de procès , elle me colla le dos contre son slip souillé.
Avant que j'ai eu le temps de dire quoi que ce soit , elle m'avait déja baillonner d'une manière particulièrement efficace avant de terminer son oeuvres en m'immobilisant totalement à l'aide de petite bandes adhésives ultra resistante.
Bientôt , je me retrouvais completement asservi...., incapable de faire le moindre mouvement ou d'emettre le plus petit son
 
May 18, 2011
61
2
8
#4
ACTE 3

Josephine s'est alors mise debout , et me fixant droit dans les yeux , elle entreprit de remonter sa culotte très lentement afin de faire durer plaisir. Devant mes yeux exorbités , je voyais sa chatte se rapprocher. Le spectacle était terrifiant !!! Les poils broussailleux formaient une véritable forêt vierge et j'avais l'impression que j'allais être happer tout entier par sa fente aux lèvres dentellées....... puis l'odeur se fit plus forte. Elle me fit un dernier petit coucou ironique --A bientot esclave !!! , puis elle remonta completement sa culotte , m'écrasant contre sa vulve....!
Soudain ce fut le silence quasi complet , et je me retrouvait plonger dans l'obscurité la plus totale !!! il faisait très chaud et bientot l'odeur pisseuse de sa chatte satura mes narines. Le plus terrible , est que baillonner comme je l'étais , il m'étais impossible de faire autrement que de respirer de grande bouffées par le nez......... ! Gagné par la panique , j'essayais de me degager mais bien vite , a bout de souffle , j'ai du me rendre à l'évidence.
J'etais réduit à l'impuissance la plus totale.

Je n'avait aucune notion du temps qui s'écoulait. La seule chose , qu'il m'était possible de faire , c'était de penser..... penser à ce qui m'arrivait , penser à comment une telle chose avait pu se produire , penser à ma vie...., ou plutot ce qu'il allait en advenir...!!! je me remémorait des scènes de vie avec ma femme...., Et surtout , j'essayais de trouver un moyen de raisonnée Josephine , de trouver les mots juste qui lui donnerai un peu de compassion à mon égard , et qui ferait qu'elle reviendrait sur sa décision..... c'est sur ses pensées que je me suis endormis !!! ................................................................................................................................... Combien de temps , je n'en avait aucune idée. Dès mon reveil , c'est l'odeur piquante de l'urine sécher qui agressa mes sens , et me ramena à la triste réalité. Autour de moi régnait un silence pesant et seule quelques brouhaha parvenaient jusqu'a mes oreilles. La télévision !!! Josephine regardait la télévision. Je l'imaginais triomphante , confortablement installer sur le canapé en sirotant un jus de fruit..... puis soudain j'ai senti qu'elle se déplaçait car les lèvres de sa vulve se frottaient l'une à l'autre et pire encore , s'entrouvraient jusqu'a m'engloutir presque totalement manquant de peu de m'étouffer !
Peu de temps après , une bouffée d'air pur me cingla le visage.... Comme c'était bon ! Josephine venait de se déculotter afin de soulager sa vessie. De ce fait , la culotte aux chevilles , elle me surplombait de toute sa hauteur...--Alors mon petit esclave... ! me dit-elle en me fixant droit dans les yeux....--Tu es bien installé ?, ta nouvelle maison te plait ?.... j'espere que le parfum est à ta convenance !!!
Bien sur , il m'était impossible d'articuler le moindre mots. Seule mes yeux pouvaient refleter à la fois de l'humiliation et de la colère...
ensuite , j'entendis distinctement le flot d'urine couler dans la cuvette. Cela dura un bon moment avant que le jet puissant ne cesse et qu'elle ne se relève afin de m'exhiber sa petite chatte blonde.... les poils de son pubis etaient trempés ,et sa fente dégoulinait encore de pipi quand elle remonta sa culotte sans même prendre le soins de s'éssuyer !!!
A peine m'avait-elle remis en position contre sa fente que j'eu le souffle coupé par un flot d'urine très abondant. je cherchai à reprendre ma respiration et cette avalanche me fit tousser. Asphyxié 'je sentis le liquide qui entrait dans mon nez , provoquant une irritante sensation de brûlure. Par reflexe , je m'agitai , esperant dégager mes épaule et me redresser un peu. Mais en vain !!! Indifferente aux débordements qu'elle provoquait , Josephine acheva de vider sa vessie dans sa culotte et donc sur moi. Après quoi , elle enfila se qui me semblait être une culotte de pyjama , et s'installa sur le canapé du salon pour y passer une douce et agréable nuit , me laissant baigner dans dans le jus pisseux de sa culotte....... Ainsi s'acheva ma première journée d'enfer !!!!!!!!!!!
 
May 18, 2011
61
2
8
#5
ACTE 4 :

Le reveil fut extremement douloureux pour moi. J'avait tout au plus reussi à dormir deux petites heures..... l'atmosphère chaud et humide de l'endroit improbable ou je me trouvait etait insuportable , sans compter les crampes du fait de mon immobilité total et de l'odeur pisseuse auquel je ne pouvait échappé. Je sentai que Josephine vaquait comme si de rien n'était à ses occupations...... Dans la matinée , j'eu droit à une nouvelle douche dorée , et comme la veille , elle remonta sa culotte en m'arrosant copieusement !!! Le temps semblait s'être arreter d'autant plus que la faim et la soif commencait sérieusement à se faire sentir. Ce n'est qu'au bout de trois jours interminables que Josephine entreprit de s'occuper de moi...... Enfin si on peut dire !!!! S'asseyant sur le canapé , elle descendit sa culotte jusqu'au genoux afin de me liberer de ma prison. Son visage était tout sourire........ --Alors comment ca va aujourd'hui esclave? ...J'imagine que tu dois avoir très faim et soif n'est ce pas..... Rassure toi , ta maitresse va te combler. seulement , je te previent ...., je vais retirer un peu ton baillon , mais je ne veux entendre aucun son sortir de ta misérable bouche !!! C'est bien compris vermiceau? ...Sinon je te remet immediatement dans ma culotte , et tu sera pas prêt d'en resortir....... !!!
Sur ses parole elle retira mon baillon et je me gardait bien de lui désobeir. Tout en me fixant droit dans les yeux , elle se saisit d'une petite cuillière et elle entreprit de raclé sa vulve afin d'en extraire une sorte de pâte blanchâtres et nauséabonde........ --Waouh s'écria t-elle...., deux semaines sans se laver la chatte , c'est productif....... tu aime le fromage de moule esclave ? J'espere pour toi parce que tu va devoir tout manger.... Aujourd'hui , j'ai décider que ce serait ton seul repas , et pour la boisson tu te contentera de ma pisse !!! Son rire cruelle résonna dans toute la maison. Mon dieu , comment une jeune fille de seize ans pouvait-elle être aussi perverse???
Certe , je n'avait pas toujours été un beau-père exemplaire , mais de là à mériter un tel chatiment........
Inflexible ' Josephine continua à passer la cuillère entre ses cuisses , jusqu'a ce qu'elle fut quasiment pleine.....--Hummmmmm tu vas te régaler esclave...Allez ouvre ta petite bouche et déguste!!! Joignant le geste à la parole , elle porta la cuillère charger à mes lèvres.......... l'odeur de cette matière était immonde. J'avais tellement peur de ses réactions que j'ouvris grand la bouche sans réaction
Aussitôt , elle y deversa une partie du contenu douteux. Le gout horrible m'impregna instantanement tout le palais. .....--Voila c'est bien esclave , mange le beau cadeau de ta divine maitresse. Tu sait , tu vas devoir t'y habituer à ce gout , parce que je vais t'en faire manger tres souvent !!! Et il est fort probable que certaine de mes bonne copines te fasse egalement gouter et nettoyer leurs chatte sale....!!!!
 
May 18, 2011
61
2
8
#6
ACTE 7 :

..... Apres avoir enfiler un jean qui m'écrasait litteralement contre son sexe , Josephine vaqua à ses occupations.... durant cette journée interminable , je n'ai vu la lumière du jour qu'a 3 reprises lorsqu'elle s'est rendu aux toilettes pour soulager sa vessie.
Le rituel etait toujours le même.... Elle faisait des besoins et remontait sa culotte sans s'essuyer. De ce fait sa petite chatte fraichement laver qui degageait une douce senteur ne tarda pas à être de nouveau souillée et odorante.
Le soir venu , Josephine retira son jean et avec stupeur je me rendi compte que nous etions chez l'une de ses copine. Il y avait également toutes sa bande(5 filles). Au travers des fines maille de ma prison , je pouvait distinguer que toutes les filles avait retirer leur vetement pour ne garder que leurs petites culottes. Liberer du carcan du jean de Josephine j'entendait maintenant tres distinctement leur conversation. """"" Nooonnn , c'est pas vraiiiiii !!!!! tu as enfermer ton père dans ta culotte.... waooouuhhh trop cool. .....Ha putain si je pouvait faire pareil à mon frère... """""""
Les filles etaient dechainées,et impatiente de voir ca !!!
Le moment que je redoutait tant etait sur le point d'arriver..... J'ai senti Josephine se lever et le plus naturellement du monde elle baissa sa culotte au milieu de l'assemblée exibant sa petite chatte poilue et par la même occasion moi..... Totalement impuissant dans le fond du slip et rouge de honte !!!
"""""""" Putaiiiiiiin trop délire..... Ouais t'assure grave Josephine !!!""""""
Toutes les filles etaient hysteriques..... """"" Comment tu as fait JOJO??? ..... Cest génial putain !!!
L'une d'elle s'est alors pencher au dessus de moi et avec un large sourire elle me dit....""""" Alors gros connard, tu te souvient quand tu m'a foutu à la porte de chez toi??? HEIN??? ...Tu fait moins le malin la. """""
Bien sur que je m'en souvenait... Je detestait particulièrement cette fille d'origine marocaine. Une jeune banlieusarde de 17 ans prenomer Jamilla. Une veritable racaille qui passait ses journée à trainer dans sa citée , à voler , et à fumer du canabis avec sa bande de copines.
Son regard rempli de haine en disait long sur le calvaire qui m'attendait. Apres que la bande composée aussi de vanessa une grande blonde aux yeux vert ,agée de 17 ans , de laura , une petite bune au regard méchant tout juste agée de 16 ans , de fatima , une algerienne de 19 ans , de samia , une grande black de 17 ans ,rapeuse dans l'âme et de fanny , une petite blonde plutot timide de 16 ans m'ai longuement observer et insulter Josephine remonta sa culotte sous leurs eclats de rire . Apres quoi elles se sont toutes installées sur le canapé et les fauteuils qui tronaient au milieu du salon et Josephine commenca à leur expliquer qu'elle désirait me faire juger comme dans un vrai tribunal......
Du fond de ma culotte j'entendait parfaitement leur propos.... C'est ainsi que j'ai compris que mon jugement aurait lieu dans une semaine.
La sentence était clair..... j'allait devoir m'expliquer sur toutes les fois ou j'ai puni , frapper , interdit des choses à Josephine.... et toutes ensemble , elles allaient décider du temps que je devrait passer dans le fond de sa culotte pour expier mes fautes.....!!!!!!!!
La suite de leur conversation etait tout aussi terrible pour moi... Elles ont decider que durant les quelques jours precedent mon fameux procès , j'allais devoirs passer 24 heures dans la culotte de chacune des filles présente.
Elles ont donc discuter un long moment pour savoir qui serait la première à me prendre....
 
May 18, 2011
61
2
8
#7
ACTE 8 :

.... Pour mon plus grand malheur , c'est Jamilla qui allait ouvrir le bal !!!
Josephine retira alors sa culotte et elle la tendi à Jamilla..... """"" Tien ma chérie , met le bien au chaud pour pas qu'il prenne froid !!! """"" Les filles se sont mise à rire comme des folles.
Jamilla s'empara de la culotte dans laquelle j'étais solidement fixer et la posa sur la petite table basse du salon de facon à ce que je ne perde aucun miette du spectacle...
Ensuite me fixant de son regard noir et mechant , elle entreprit de descendre tres lentement le pantalon de son survetement NIKE sur ses cuisses bronzé et très musclées faisant apparaitre le petit triangle d'un string blanc jaunie à l'endroit ou se dessinait sa vulve. A mon grand etonnement je découvrit que Jamilla ne s'epilait pas du tout car une véritable forets de poils noirs et bouclés débordaient du mince tissu.
Sans plus tarder , elle ota egalement son string et vint se placer au dessus de moi de facon a ce que j'ai une vision parfaite de son entrecuisse. Malgrés l'epaisse touffe de poils , je pouvais distinguer sa vulve grasse , et son clitoris tres volumineux.
""""" Alors connard s'ecria t-elle.... CA TE PLAIT !!! Allez vient donc faire connaissance avec ma belle moule....Et autant te le dire tout de suite tu ne reverra pas la lumière du jour avant demain""""
Joigant le geste à la parole , elle s'empara de la culotte et avec une lenteur toute sadique elle l'enjamba puis la remonta sur ses cuisses... Paniqué , je cherchais Josephine du regard. Celle-ci me regardait avec un large sourire et moqueuse , elle me fit juste un petit signe en guise de aurevoir.... !!!
Tout de suite apres , je me suis retrouver dans le noir total , enfoui dans une véritable prison de poils rèche qui sentaient la sueur , et la pisse !!!
De sa main , j'ai senti qu'elle m'ajustait correctement contre son sexe.
Par la fenetre , j'avais pu voir que la nuit tombait... il devait être au environ de vingt heure.
Ensuite , les filles ont du remettre leur vetements et a en juger par les sons etouffer qui me parvenaient j'en ai deduit qu'elles étaient dans une boite de nuit.
A plusieur reprise , Jamilla s'est rendu aux toilettes pour uriné. Chose qu'elle fit sans même descendre sa culotte. Elle prenait simplement plaisir à pisser au travers de celle-ci m'arrosant à chaque fois de son urine chaude et salé.
Vu que Jamilla etait une grande consomatrice de biere ses envie etaient tres frequente et surtout extremement abondante. je baignait litteralement dans sa pisse !!!
Les heures devaient defiler mais je trouvait vraiment le temps long..... D'autant que L'atmosphère extremement chaud et humide dans lequel je baignais me donnait l'impression d'etouffer à petit feu... m'obligeant ainsi à prendre de grandes inspirations d'air saturer d'effluves pisseuse...
Je parvenaits parfois à m'endormir....mais au reveil je perdais toute notion de temps !!!
Jamilla ne bluffait donc pas. Elle allait reellement me laisser ainsi durant 24 heures.
Et ensuite une autre fille allait prendre le relais !!!!! A ce moment la j'etais completement anéanti , d'autant plus que la faim recommencait à me tenailler l'estomac.
Les heures ont continuer de défiler jusqu'a ce qu'un grand courant d'air frais vienne cingler mon visage. Jamilla venait enfin de baisser sa culotte.
"""" Alors espece de larve ca te plait??? l'odeur est à ta convenance???
N'osant pas la blesser , je hochais la tête dans l'affirmative ce qui eu pour effet de la faire sourire. Elle ajouta """" hé bien tant mieux pour toi connard , parce que je t'ai à ma disposition pour encore une bonne dizaine d'heures et je t'ai resever une petite surprise....."""""
sur ces paroles , elle m'exiba un mini string et entreprit de me detacher de la culotte pour me ligoter à la ficelle de celui-ci.
Apres quoi elle se mit en devoir de l'enfiler non sans m'expliquer avec ironie le but de ce changement.... """" Allez , maintenant tu vas faire connaissance avec le trou de mon cul me souffla t-elle en eclatant de rire. Immediatement j'ai compris pourquoi elle m'avait sangler sur la ficelle arriere du string Ainsi j'allait me trouver exactement à la hauteur de son anus. """"" haaaaaa noooonnn pas ca Jamilla... Pitié"""""
Sa seule réponse fut de remonter son string en ecartant ses fesses tres musclée afin de m'incrusté au plus profond de sa raie grasse et malodorante.
Elle remonta tant et si bien le fin tissu que le me suis cette fois ci retrouver plaquer contre la petite pastille brune de son anus totalement enfoui et invisible.........
 
May 18, 2011
61
2
8
#8
ACTE 9 :

.... Ces filles n'avait-elle donc pas de limite?????? Je crois qu'elle ne pouvait pas trouver plus cruelle et humiliant pour moi. L'odeur de son anus etait ignoble et j'allait devoir passer les dix prochaine heures ainsi.
Juste avant que je disparaisse entre ses fesses moite elle avait cru bon d'ajouter.... """"Si tu as faim connard , tu trouvera surement de quoi te restaurer autour de mon trou du cul vu que je me suis pas torché la derniere fois que j'ai été chier....""""
j'avais bon être affamer , je n'allais tout de meme pas m'abaisser à une telle ignominie....
Les heures continuaient de défiler lentement..... très lentement. Parfois , je sentait un souffle chaud et nauséabond envahir mes narines. Cette garce me petait carrement dessus.
Comme il etait dur pour moi de supporter ca.... Cette fille qui m'enervait tant et la j'etais coller à son trou du cul , obliger d'en humer la saveur. Je l'imaginais jubiler dans sa tête et cela me rendait fou de rage.
J'ai passer le reste du temps à essayer de me vider l'esprit ,à penser à des choses agréable........ Et c'est ainsi que ce termina mon séjour dans la culotte de Jamilla.
Enfin ' elle me libera d'entre ses fesses en baissant son mini string et à nouveau j'avais au dessus de moi les 6 géantes qui faisait de ma vie un enfer.
C'est Josephine qui pris les choses en main........ """""" Alors mon petit papounet me lanca t-elle ironiquement... Tu as passer une bonnne journée hein....""""""
Tout en disant cela , elle me detacha du string de Jamilla et me mis sur la table. """""" Bien à qui le tour s'enthousiasma Josephine......Aller je vais être gentil avec toi et te laisser choisir ta prochaine maison !!! """""
Toutes les filles se sont mises à rire comme des petites folles et sous mon regard appeuré elles ont toutes baissées leus pantalon afin de m'exiber leur petite culotte plus ou moins propre. C'etait Josephine , la seule à avoir garder son pantalon qui menait la danse..... """"" Alllez minus depeche toi de choisir la culotte dans laquelle tu vas sejourner pour les prochaine 24 heures... Tu as une minute !!! """"" ....
Pour me faciliter la tache les 5 filles se sont mise l'une à cotés de l'autre et basculant le bassin en avant elle m'exibait fièrement leurs pubis bombés recouvert du fin tissu des culottes.
A nouveau completement paniquer je fixait Josephine , la suppliant du regard d'arreter cette horreur.
""""" Il te reste trente seconde esclave"""" se contenta t-elle de me dire.
Qu'allait t-elle encore inventer si je ne choisissait pas dans le temps imparti??????? Je preferais pas le savoir.
Ainsi à contre coeur et du bout des lèvres j'ai choisi la petite Fanny. Du haut de ses seize ans et de ses 1m60,c'etait une jeune fille plutot timide et reservée. Issue de bonne famille , je ne comprenait pas pourquoi elle trainait toujours avec la bande de Jamilla.
Quoi qu'il en soit , j'ai choisi Fanny car je pensais qu'elle serait moins sadique que les autres et que vu son caractère effacer je pourrait peut être l'amadoué , voir la conduire à me liberer.
Toujours plonger dans mes pensées , j'ai alors vu Fanny descendre son boxer jusqu'a mi cuisse me faisant ainsi découvrir sa petite chatte blonde à peine recouverte d'une fine toison soigneusement épilées.
Sans plus attendre Josephine entreprit a nouveau de m'immobiliser totalement dans le fond du fameux boxer. Pendant cette opération mon regard plongea dans les magnifique yeux vert de Fanny. Celle-ci me souriait visiblement amusées par cette situation plus que bizarre.
En moins de temps qu'il faut pour le dire j'etait donc à nouveau en facheuse posture.
Sans autre forme de procès Fanny remonta alors son boxer et une fois de plus , je me retrouvais plongé dans l'obscuritée la plus totale.
Cepandant une bonne surprise m'attandait. Une fois que je fut plaquer contre la jeune vulve rose , enfoui dans les poils soyeux , je constatait pour mon plus grand plaisir que sa petite chatte exalait une douce senteur pas du tout désagrèable.
Etonnament je me surpris même à aimer en respirer les douces effluves.......
Il est vrai que cette Fanny m'avait toujours taper dans l'oeil quand elle venait voir ma fille à la maison.... Seule son jeune age m'avait dissuader de la draguer en fait.
Hummmmmmmmm qu'elle etait bonne sa petite chatte....... Peux être allais- je enfin passer les prochaine 24h convenablement...........................
 
May 18, 2011
61
2
8
#9
ACTE 10 :

..... Ignorant totalement ce qui se passait je me laissais aller. Tant et si bien que j'ai finis par m'endormir.
Combien de temps je l'ignore....
La seule chose qui avait changer etait que je baignais maintenant dans une sorte de liquide gluant et très epais. Tres vite je me rendi compte qu'il s'agissait de cyprine !!!
Fanny surement très exciter à l'idée de m'avoir prisonnier dans sa culotte mouillait comme une petite fontaine.
Toujours tenailler par une faim indescriptible , j'ai alors décider de me nourrir de cette substante parfumés. A le faire , valait mieux que ce soit avec une fille que j'apreciais.
Timidement j'ai ouvert ma bouche et du bout de ma langue j'ai recolter ce nectar tout chaud. Je doit dire que ce n'etait pas specialement désagrèable... Le gout était légèrement salé mais ma faim était si grande que je m'en fichais.
Durant de longue minute ' j'ai renouveller l'operation lapant de plus en plus vite comme un veritable petit chien. Voila à quoi j'etais réduit....... ME GAVER DE JUS DE FILLE !!!
Puis tout occuper à ma besogne , je n'avais pas remarquer que Fanny avait légèrement tirer sur l'elastique de sa culotte au niveau du ventre et qu'elle m'observait avec un rictus moqueur aux coins des lèvres.
Quand je m'en suis apercu , je fut envahi par une honte indescriptible......... Je pouvait apercevoir par l'ouverture ses deux enormes yeux qui brillaient d'excitation.....
"""""" Huuuuuummmmmm alors tu te régale à ce que je vois hein.... Tu aimes le gout de ma mouille??? """""
Bizarement je ne sentais pas de méchancetée chez elle. Elle me parlait sur un ton très doux mais j'allais bientot m'apercevoir que cela cachait en fait une grande perversité.
Comme je restais silencieux , elle a baisser son shorty , m'a detacher du fond de celui-ci et tranquillement elle est aller s'assoir dans un confortable canapé. Emprisonner dans sa gigantesque main je ne savais pas à quoi m'attendre. C'est quand elle m'a delicatement poser entre ses jambes que j'ai su ce qui m'attendait. Je me suis retrouver debout devant sa petite chatte. j'etait si petit qu'elle fut meme obliger de placer une serviette de bain plier en quattre entre ses cuisse pour qu'une fois poser dessus je me trouve exactement face à sa vulve degoulinante de mouille.
"""""" Allez je veut que tu continue ton repas.... Puisque tu aimes ca je vais t'en donner à volonté de la bonne mouille fraiche..."""""
Sans discuter je me precipitais en avant langue tirer et durant un long moment j'ai lecher , laper , avaler tout ce qui s'echappait de la jeune vulve.
Au début cela etait plutot facile. Mon estomac etant vide depuis plusieurs jours j'ai pu avaler une quantitée impressionante de ce breuvage.
De temps à autres elle m'intimai l'ordre de stopper pour se caresser... Histoire de faire jaillir de nouveau flot de mouille. Apres quoi j'avalais à nouveau. Au bout de la quatrième ou cinquième fois de ce manège , je commencai à faiblir. Mon estomac se remplissai et il m'etait de plus en plus difficile d'ingurgiter son jus. Je commencai meme à avoir des haut le coeur.
 
May 18, 2011
61
2
8
#10
ACTE 11 :

...Heureusement pour moi , a ce moment la le son d'une paire de clé devant la porte d'entrée nous est parvenus....... """"" MERDE c'est ma mère qui rentre plus tôt que prévu s'eclama-t'elle"""""
Paniquer , Fanny s'est empresser de remettre son shorty et de me fourrer precipitament à l'interieur !!!
Quelques secondes après sa mère rentrais dans le salon trouvant sa "gentille" fille confortablement installer sur le canapé en train de lire une revue quelconque...!!!
La situation était plutot cocasse , du fond de ma prison , j'entendais parfaitement leur propos.... De banals dialogues comme peuvent en avoir une fille avec sa mère...
""" Qu'est ce que tu fait en petite culotte ma chérie , tu vas prendre froid voyons ..... """"oui t'inquite pas maman j'allais justement me mettre en chemise de nuit.
Chemise de nuit qu'elle enfila aussitot...
La seule chose agréable dans cet épisode etait que Fanny n'avait pas eu le temps de m'attacher... De ce fait je pouvais légèrement bouger dans le shorty engluer de mouille. Bouger certe , mais il m'etait impossible de tenter de fuir.... Les elastiques du shorty adheraient parfaitement au corps de Fanny créant ainsi une véritable barrière infranchissable.
De toute facon fuir ne m'aurait servis à rien... Minuscule comme j'etais , j'aurai eu tôt fait de renconter bon nombres de prédateurs qui n'auraient fait qu'une bouchée de moi. Chats ou autres bestioles du genre.
Je me suis alors résigner à ne rien faire. Trouvant une position quelque peu confortable dans les poils pubiens , je decidai de profiter de ce moment de répit pour me détendre et dormir un peu...........

Quand je me suis reveillé , tout était plutot calme autours de moi....seul un léger mouvement regulier me bercai. Cela me laissai supposer que fanny marchais dans la rue. Me tortillant comme un ver dans le fond du shorty je suis parvenu à me retourner pour faire face au fin tissu. Le visage complement plaquer contre celui ci , je constatai avec une joie immence que je voyais ce qui se passait au travers des fines mailles de dentelles.
j'ai donc compris que Fanny avait revêtue une jupe..... Sous mes yeux je voyais distinctement le sol goudronner défilé.. Parfois les pieds d'autres personne marchant dans la rue.. Puis du carrelage.. j'ai compris que Fanny faisait tranquillement ses courses comme si de rien n'etait.
Cette situation m'a soudainement redonner le cafard..... J'avais envie d'hurler mon dèsespoir. d'appeler au secours.... Mais bien évidement personne ne pourrait ce douter un seule instant ce qui m'arrivait et ou je me trouvait. C'etait peine perdu !!!
Completement abattu je restais immobile la face ecrasé contre le tissu rèche du shosty , à contempler avec envie tout ce que je pouvais de l'exterieur.
Il suffit d'être soudainement enfermer , priver de toute liberté pour ce rendre compte combien celle-ci est impotante et belle.......
Allais-je seulement la retrouvée un jour cette liberté... Joséphine allait-t-elle me rendre ma taille normal ????? Rien n'etait moins sur. Et ce fameux procès qui m'attendait...???
Toutes ces pensées m'envahissaient de plus en plus au point que je n'arretais plus de sanglotter comme un vrai gamin qui aurai fait une bêtise et qu'on aurai puni sévèrement... !!!
D'ailleurs niveau punition , celle que je subissais actuellement , etait à mon sens bien plus supérieure à de la simple sévèrité..............C'etait du sadisme !!!!!!!!!!!!!!!
 
May 18, 2011
61
2
8
#11
ACTE 12 :

Au cours de cette journée shopping , fanny à été faire pipi à plusieurs reprises. A mon grand étonnement et contrairement à mes deux precedentes bourelles , elle prenait grand soins de s'essuyer méticuleusement la vulve apres chaque miction....!!!
De ce fait , quand elle remontait son shorty c'est une chatte bien sèche qui s'ecrasait sur ma gueule. .... Bizarrement , c'est cette secheresse qui m'a donner une terrible envie de boire...
Ma bouche etait pâteuse et mon corps tout entier commencait a ressentir les effets du manque d'eau et de nourriture.
Cette impression atroce ne m'a pas quitter durant plusieurs heures. En fait jusqu'au moment ou Fanny qui etait rentrer chez elle , ne décide de me sortir de son shoorty pour prendre une douche. Pour ce faire , elle me saisit délicatement entre deux doigts et me glissa dans la jambe d'un collant usager jusqu'a ce que je glisse tout au fond à l'endroit ou se trouvait habituellement les pieds.
Elle le noua ensuite a la taille et l'accrocha au porte manteau de la salle de bain.
Une prison simple mais efficace !!!
....""""""""" Voila tu vas rester la dedans pendant que je prend ma douche mon chou...me lanca t-elle ironiquement .....""""" c'est les collants sale de ma mère..., ca va elle pue pas trop des pieds ha ha ha ha ha"""""

De toute facon cela na pouvait pas être pire que l'odeur pisseuse du sexe de ma fille ou même celle horrible du trou du cul de Jamilla me suis-je penser !!!
Quand Fanny fit fonctionner l'eau de la douche , mon envie de boire est devenue insuportable... Balayant alors toute honte , j'ai commencer à la supplier avec l'energie du désespoir
.......""""""" Pitié Fanny , je t'en prie donne moi un peu d'eau à boire .... s'il te plait...."""""
En guise de réponse , elle me fit un grand sourire et d'une petite voix calme elle me dit....."""" oui oui , allez si tu es bien sage pendant que je me douche , je te promet de voir ce que je peut faire... Pour l'instant tait toi et profite du spectacle.... Tu sais il y en a plein des mecs qui reveraient d'être à ta place pour me voir toute nue..."""""

Tenailler par la soif , j'ai obei instantanement en m'asseyant comme tant bien que mal dans le fond du collant qui exalait les senteurs epicer des pieds de sa mère...
Fanny s'est alors deshabiller entièrement et s'est engouffrer sous le jet d'eau........ Dieu que cette fille etait belle.
Mince , juvénile. Elle avait le front légèrement bombé , le nez un peu retroussé , la bouche pulpeuse et de grand yeux vert qui vous hypnotisaient totalement. Elle possedait également une longue chevelure blonde et bouclée... et un corps menu et délicat... Des seins magnifique en forme de poire qui etaient surmonter de deux jolis petits tétons tout rose et qui pointaient fièrement. Et un petit abricot aux lèvres finement dentellés qui était a peine recouvert d'une fine toison soyeuse et soigneusement épilé.
Il est sur que beaucoup d'hommes auraient apprecier le spectacle de cette petite sirène se dandinant sans complexe sous la douche.....
Subjuguer , j'ai durant un certain temps presque oublier ma condition actuelle !!!
Quand fanny eu terminer de se laver , elle enfila un peignoir et attrapa négligeament le collant dans lequel j'etais enfermer pour se diriger vers sa chambre.
Elle m'a ensuite déposer sur son lit , s'est assise à mes coté en prenant grand soins de ne pas m'écraser , et me demanda si j'avais toujours soifs
....."""""" Bien comme tu as été sage me dit-elle.. Je vais te donner à boire mais avant , il faut que je demande l'avis de Josephine..""""
""""" OHHHHH non non pitiè Fanny... j'ai trop soif.. Je t'en supplie donne moi de l'eau... S'il te plait Fanny... Pitié......"""""
J'étais anéanti car je savais que Josephine trouverai sans doute à me faire souffrir davantage !!!
Sous mes yeus de chien battu , Fanny pris son telephonne et composa le numéro de ma fille
FANNY-- Allo Joséphine , c'est Fanny !
JOSEPHINE-- Oui ca va ma puce..., Le minus te pose pas de problème j'espere?
FANNY-- oh non il est adorable.. Je l'ai bien nourris avec ma mouille. Il s'est empiffrer comme un gros cochon!!!
JOSEPHINE-- ouuuiiiii super il ne mérite que ca de toute facon..
FANNY-- c'est clair , seulement la , il me reclame de l'eau.... Tu pense que je peut lui en donner un peu?
JOSEPHINE-- Non il ne mérite pas notre indulgence. Si il a soif fait lui boire ta pisse. Il ne doit avaler que ca.... Du bon pipi de fille tout chaud.... Et ca par contre tu peux lui en donner à volonter ma chérie...!!!
FANNY-- waouh t'est dur avec lui ma jojo , mais t'inquiete pas je vais faire ce qu'il faut...
JOSEPHINE--Oui et tu nous racontera tout ca hein... De toute facon on ce vois de matin comme prévu pour le changement de culotte ha ha ha ha ha
FANNY-- ok ok bon ben je te laisse , je vais abreuver ce petit chou HI HI HI a demain bisous..
JOSEPHINE-- bisous
 
May 18, 2011
61
2
8
#12
ACTE 13 :

........Une fois qu'elle eu reposer son telephonne , Fanny s'est penchée au dessus de moi et avec une mine faussement décue , elle m'a dit....."""" ohhh je suis désoler mon p'tit chou mais tu as entendu comme moi. Ta maitresse ne t'autorise à boire que du pipi. ... Ca tombe bien , j'ai une petite envie. Tu as toujours soif j'espere? """""
Je n'avais plus la force de resister , et ma soif etait telle que sans refléchir j'ai hocher la tête dans l'affirmative.
Tout sourire , Elle s'etait empresser d'aller chercher un grand bol dans la cuisine. Elle le déposa au millieu de la chambre et sans chichi elle retroussa son peignoir pour s'accroupir au dessus de celui-ci.
Peu de temps apres , j'ai entendu le bruit de l'urine qui s'ecrasait avec force dans le récipient.... Elle ne devait pas avoir très envie car le jet eu vite fait de se tarir. Ensuite , comme à son habitude , elle se releva et essuya minutieusement les dernieres gouttes d'urine qui perlaient dans ses poils.
"""""" Waouh ca fait du bien s'exclama t-elle !!! ... puis elle ajouta embarasser """" zut comment tu vas faire pour boire maintenant. C'est pas facile avec ta taille minuscule.... si je te met dans le bol , tu risque de te noyer dans mon pipi hi hi hi .... HO bouge pas mon chou , je crois que j'ai une idée""""""

Sur ces paroles , elle s'absenta quelques instant et revint avec une petite seringue banal servant à faire les piqures...... """""Je crois qu'avec ca , ca va allez tout seul n'est ce pas mon chou?""""""

Tout en disant cela , elle entreprit de me liberer du collant pour me plaquer cette fois ci sur une serviette qui tronait au millieu de son lit. Une serviette assez particulière puisque en son centre etait cousue deux larges bandes de tissu velcro. En fait cela contituait des liens qui permettaient de m'immobiliser totalement dans la position voulu par ma tortionnaire.
Bien vite , je me suis donc retrouver sur le dos , les bras le long du corps , jambes tendues completement entravé par le velcro.... seule ma tête dépassait de se redoutable carcan !!!
Tout de suita apres , Fanny récupera le bol remplis de son urine et le posa sur le lit à quelques centimètres seulement de mon visage. Bien sur le bol me parut énorme et je ne pu m'empecher de fixer le liquide jaune clair qui moussait encore en surface.
Fanny plongea alors sa seringue dans l'urine et entreprit de la remplir au trois quart......
Apres quoi elle l'approche de mon visage en m'expliquant......."""""" Tu sais Je suis vraiment navré pour toi mon chou.. J'était vraiment prête à te donner un peu d'eau... Mais bon ma meilleur amie en a décider autrement. Et les amies c'est sacrée n'est ce pas? ... Maintenant j'espere pour toi que tu vas apprecier le gout de mon pipi """""""

Je n'arrivait pas à cerner si sa douceur apparante etait sincère ou si au contraire elle se moquait ouvertement de moi.
Quoi qu'il en soit , au bord de la désidratation j'ai docilement ouvert ma bouche pour acceuillir l'embout de la seringue.
Aussitôt apres elle appuya légèrement dessus et un flot puissant d'urine m'innonda le gosier... j'etais tellement assoiffé que je buvais goulument , n'oposant aucune resistance au liquide chaud et amer qui s'ecoulait dans mon estomac............... A cette vitesse ' la seringue ne tarda pas à être vide.
Fanny la plongea à nouveau dans le bol pour la remplir et j'eu droit à une seconde rations !!!
Ainsi comme je l'ai fait pour la première , j'ai vider la deuxième seringue sans en perdre une goutte. La soif c'est en fait avèré bien plus superieur à ma volonter de resister. Même si j'etait conscient qu'il s'agissait de l'urine d'une ado perverse , cela permettait tout de même de calmer les effets terribles de cette soif.
 
May 18, 2011
61
2
8
#13
Acte 14 :

... Vu ma taille liliputienne , je ne pouvais pas ingurgiter de trop grande quantité.à la fois. Deux seringue étaient le maximun.
Fanny n'insista pas et me dit....."""" Alors mon chou c'etait bon? .... Si tu a encore soif , n'hésite pas. J'aurai toujours du bon pipi bien chaud pour toi !!!
Sur ces paroles elle emporta le bol et revint dans la chambre pour se changer. Elle fouilla dans son armoire pour en sortir une petite culotte. La suite était previsible. Me détachant de la serviette elle me ligota solidement dans le fond de sa culotte.
Bientot j'allais à nouveau connaitre le noir total , la peur , la solitude , la chaleur........
Sans plus tarder , elle enjamba sa culotte,et la remonta lentement sur ses cuisses jusqu'a ce que je me retrouve plaquer contre sa vulve.
La culotte etant très fine , je pouvait distinguer un peu de lumière mais cela ne dura pas.
Elle avait du enfiler un jean car en plus dêtre plonger dans l'obscurité total , j'etais maintenant completement écraser contre sa fente. Les petites lèvres de son sexe m'enveloppaient presque en totalité.
L'odeur etait agréable mais le gout de son urine salé ma impregner le palais durant un très long moment.
Voila comment j'ai passer les dernière heures en compagnie de la belle Fanny.

Quand j'ai revu la lumière du jour , c'etait pour me retrouver à nouveau devant Joséphine et ses amies. Fanny avait retirer sa culotte ' me laissant attacher à l'interieur et l'avait poser sur la petite table du salon. Les six filles etaient installer autours de moi, et les moqueries fusaient ..... """"" A la vache franchement c'est trop top... Ouais ta raison , avoir un mec dans la culotte c'est la classe. ... Regardez comme il a peur ce petit connard.... Il tremble ha ha ha ha ha.... Alors minus elle sentait bon la moule de Fanny hein? ... Pret à faire une nouvelle experience? ... REPOND ESCLAVE !!!
Les filles se sont alors toutes levées et comme la dernière fois , elles ont baisser leurs pantalon pours m'exhiber leur pubis mouler dans les petites culottes...
""""""A qui le tour?""""" ironisa Josèphine.... Tu veux choisir esclave ou tu preferes que je le fasse?""""
A nouveau , j'ai senti la panique m'envahir. Incapable de sortir le moindre son , les filles ont alors tirées à courte paille.
Cest Samia , la grande black rapeuse qui l'emporta.....
"""""" yes yes yes s'écria t-elle.... Il va en baver ce gros batard parce que ca fait plus d'une semaine que je me suis pas lavée la chatte ha ha ha ha ha ha... tu as entendu petite merde? Tu vas te regaler !!! """""
Tout en disans cela , elle enjamba la table basse du salon afin de me surplomber de toute sa hauteur....
D'un doigt elle me désigna sa culotte.....""""" Regarde espece de fils de pute... Regarde bien ou tu vas passer les prochaine 24 heure...."""" Les yeux exorbiter , je fixais l'entrejambe de sa culotte extremement souillée.
Sa chatte était vraiment menacante..... au travers du fin tissu jaunie par des auréoles de pipi je distingais sa vulve très epaisse et sa touffe de poils abondante et crépu....
"""" Alors ca te plait salopard.... Tu dois avoir les boules hein? ...Un raciste comme toi qui va être obliger , de renifler , lecher la moule d'une black... HEIN? Répond moi crétin que tu es..."""""
Je sentais que j'allais vivre l'enfer avec cette garce... Il est vrai qu'a plusieurs reprises , je l'avais virée de chez moi en l'insultant copieusement. Je refusait que Joséphine la frequente. Pour moi c'etait une racaille qui aurait mieux fait de retourner dans son pays. Je lui avait d'ailleurs exprimer tout cela en face..... Et maintenant j'etais la , minuscule , completement à sa merci !!!!!!!!!
Terrorisé , je ne parvenais pas à sortir le moindre mots....
Josephine ma alors détaché de la culotte de Fanny et elle m'a intimé l'ordre de me mettre à genoux pour présenter mes excuses à Samia !!!
"""""" Allez mon petit papounet... Va y demande pardon à Samia et supplie la pour qu'elle t'enferme dans sa culotte...""""
A genoux sur la table.... J'ai bafouiller quelques mots d'excuses , mais je n'arrivais pas à me résigner à la supplier de me mettre dans sa culotte.....
"""" Alors petite merde s'impatienta Samia !!! .... Je t'écoute........ Dis moi que tu aimes l'afrique , que tu n'est qu'un sale chien de francais...., DEMANDE MOI PARDON !!!....., Regarde ma culotte et dis moi que tu n'as pas plus grand désir que je t'enferme dedans.... Que tu mérite cette punition. Allez execution et bien fort pour que tout le monde puisse t'entendre !!! """"""
Les yeux embués de larme je fit ce qu'elle demandait...
"""""Sam.. Samia je te demande pardon..."""""
""""" Ta gueule fils de pute..... Déja tu me tutoie pas et secondo , tu m'appelle MAITRESSE SAMIA compris? ....Allez recommence"""""
""""" Maitresse Samia , je suis sincèrement désolé de vous avoir insultés... Je vous demande pardon... Pardon Maitresse Samia. Je ne suis qu'un minable. Pardonnée le sale francais que je suis.... """"""
Un petit silence fit suite à mes propos.... Les filles souraient en se regardant et Samia ajouta... """" Et la suite connard? ..... Allez lève tes yeux... Regarde ma culotte....""""""
Je ne pouvais pas me resoudre à dire la suite.......... Joséphine s'est alors penché sur moi et d'un ton glacial elle me dit.....""""" Bon écoute bien petit esclave..., si tu ne supplie pas immediatement Samia pour qu'elle te mette dans le fond de sa culotte , je vais être obliger de te punir très severement..... Non seulement tu n'echappera pas à ton supplice mais en plus je peut retarder ton procès et te laisser moisir dans la culotte de Samia durant un mois entier... Alors à toi de choisir mon petit papounet !!! """""
Elle ne plaisantait pas... Elle était capable de me laisser tout ce temps aux mains de sa copine.
Je n'avait pas le choix..... C'est donc la mort dans l'âme que je me suis executer..... """"" Maitresse Samia , je vous supplie de me mettre dans votre culotte... """""
Samia jubilais de sa victoire... """" Ouais c'est ca petite merde.... Encore !!! Supplie moi.... tiens regarde ce qui t'attend""""""
Joignant le geste à la parole...,elle ecarta l'elastique de sa culotte pour m'exiber sa grosse chatte poilue........
 
May 18, 2011
61
2
8
#14
ACTE 15 :

... Javais maintenant sous les yeux sa fente aux lèvres particulièrement développeés.....Epaisse ,d'une couleur légèrement violacé , je pouvais sentir l'odeur pisseuse qui s'en exalait !!!
Visiblement Samia s'amusait beaucoup à faire durer le plaisir... Elle se dandinait au dessus de moi , s'exhibant sans la moindre pudeur. Même si je n'etait pas du tout attiré par les fille black , je dois reconnaitre qu'elle avait un certain charme. De père congolais , sa mère etait tout de fois blanche et d'origine allemande. Cela donnait à sa peau une couleur café au lait plutot clair si caracteristique des métis.
Elle possedait également une longue chevelure tressées et des yeux d'un vert intense.....
Seulement pour l'heure c'est son sexe qui occupait toutes mes pensées.... Son pubis etait recouvert d'une véritable foret de long poils noir et crépu.... C'etait tres impressionnant !!!
""""" Allez sous-merde... supplie moi encore reprit-elle"""""
Cette fois ci , je me suis empresser d'obeir , car je n'avait nullement envie que Josephine mettent ses menaces à execution... Prenant mon courage à deux mains je me suis lancé...
""""" Maitresse Samia;; je suis une larve.... Je vous demande humblement pardon pour toutes les mechancetées que je vous ai dit... Je mérite que vous m'enfermiez dans votre culotte maitresse..... C'est la seule punition que mérite un esclave comme moi....... Je vous en supplie Maitresse Samia attachez moi dans le fond de votre culotte....s'il vous plait""""""
Je n'en revenait pas moi même d'avoir dit ces horreurs.... J'etait rouge de honte et bien sur cela eu pour effet de provoquer une crise de fou rire génèrale chez les filles!!!
Cependant Samia avait cette fois ci apprecier ma docilité.... J'en profitais alors pour m'adresser à ma fille et tenté d'obtenir un peu d'indulgence......
"""""" Maitresse Josephine , j'ai trop faim.... s'il vous plait donner moi au moins un peu à manger!!! """""
Ma fille eu un grand sourire et s'absenta quelques instant. Elle revint avec un petit morceau de mie de pain qu'elle déposa dans une petite assiette à mes coté sur la table du salon. Aussitot apres elle cracha à plusieurs reprises dessus. Bientot , elle fut immitées par toutes les autres , au point que les bouts de pain eurent vite fait de baigner dans un véritable bain de salive.
Joséphine me déposa ensuite dans l'assiette en me disant..... """"" Voila ton repas du jour esclave.... Pain perdu aux crachats de filles. Bon appetit !!! """"""
C'etait immonde..... A quatre pas au millieu du recipient , j'avais sous les yeux ce pain moelleux qui allait enfin combler la faim qui tenaillait mon estomac depuis un bon moment déja.....
Malgres les crachats epais qui le couvraient , je me suis jetter dessus comme un chat sur une souris , et sous le regard amusés des filles , j'ai commencer mon festin......
Le gout et la texture etait assez répugnant mais je n'en avais que faire...... Josephine était en train de faire de moi une véritable bête , un être ignoble dépourvu de toutes volontées......

Quand mon ventre fut remplis , Josephine m'imposa encore d'avaler quelques gorgées de salive afin de bien nettoyer l'assiette , puis elle brandit devant mes yeux une petite boule de mie de pain qu'elle fourra aussitot dans sa culotte en me disant """"" Voila ce morceau va être bien au chaud jusqu'a notre prochaine rencontre.. Ca sera ton prochain repas dans 24 heures mon petit papounet..., du bon pain parfumé à la chatte de ta chère fille adorée ha ha ha ha ha """"""

Son rire cruelle résonna dans ma tête , mais je n'avait plus la force de dire quoi que ce soit... La bouillie de crachats et de pain qui encombraient mon estomac me donnait maintenant des hauts le coeur.... J'etait anéanti. Une nouvelle fois ,j'ai senti des larmes couler sur mes joues.
Loin de les rendre plus gentilles à mon égard , le moment que je redoutait tant etait sur le point d'arriver. Du coin de l'oeil , j'ai vu Samia se déculotter et Josephine installer dans le fond de celle-ci , les lien qui allait servir à m'immobiliser.
Toujours à quatre patte dans l'assiette , j'attendais mon funeste destin , tête baisser , impuissant !!!
Je fut sorti de ma torpeur , par deux enormes doigt qui me collèrent délicatement sur la mince bande de tissu que constituais l'entrejambe de la culotte de Samia.
Pendant que Josephine s'affairait à refermer les liens sur mon minuscule corps , j'ai croiser le regard brillant de Samia. Un regard glacial , rempli de haine , ce qui en disait long sur le calvaire qui m'attendait.
Tel un cérémonial , toutes les autres filles formaient un cercle autours de nous afin de ne perdre aucune miette du spectacle...........
 
May 18, 2011
61
2
8
#15
Acte 16 :

.... Une fois de nouveau solidement attaché , j'ai vu Samia s'approcher lentement , pour se camper fièrement devant moi , mains sur les hanches et pubis en avant.... Elle m'observa quelques instant avec un sourire moqueur au coins des lèvres puis s'empara de sa culotte pour l'enfiler et la remonter à mi cuisse....
Je n'etait plus qu'a quelques centimètres de l'enfer.... D'aussi prêt , sa chatte me paraissait encore plus menacante. J'allais disparaitre completement dans sa foret de poils odorant....... """"""Tu es prêt pour le grand saut? ironisa t-elle ... Allez attention , je compte jusqu'a trois..... 1...........2............3 """"""
En moins de temps qu'il ne faut pour le dire , elle remonta completement sa culotte et je fut comme prévu englouti dans ses poils qui empestait l'urine.....
Josephine avait du considérablement ameliorer sa technique de ligotage , car je ne pouvais absolument plus bouger. Même ma tête etait completement bloquer.
Comment allais-je pouvoir passer 24h dans ces conditions horrible.. a respirer ces relents de pisse macerer.
Pourtant ce n'etait qu'un début.... Quelques minutes seulement apres cet épisode , Samia baissa de nouveau sa culotte à mi cuisse et je fut de nouveau à l'air libre.... Comme c'etait bon de respirer de l'air pure
... Samia plongea alors son regard dans le miens , et d'un ton imperieux elle me lanca..... """""J'en ai pas encore finis avec toi fils de pute.... Pour que tu puisse bien apprecier le parfum de ma moule , tu vas passer les prochaine 24 heures , baillonner , avec les yeux bander. Je vais également te boucher les oreilles... Comme ca , privé de tous tes autres sens , tu n'auras plus qu'a te concentré sur l'odorat hi hi hi hi """"""
NNNNOOOOOOOONNNNNNNNNNNN ai-je hurler !!!!!!!!!!!

Mon cri ne tarda pas à être etouffer par un baillon... Mes yeux furent bander et comme Samia l'avait annoncer , elle bourra mes oreilles de coton afin de me plonger dans un silence angoissant.
Ce traitement était véritablement inhumain.... Jamais de ma vie je n'avais ressenti pareil panique !!!
Dorenavant , la seule chose qu'il m'etait possible de faire , etait de respirer pas le nez......
Désorienté , j'ai senti le mouvement de la culotte........
Samia venait de la réajustée sur sa chatte !!!

Le temps semblait s'être arreter..... Le plus dur etait de vivre en permanence avec cette sensation d'etouffement , et de ne pouvoir respirer autre chose que le parfum pisseux qui me piquait les narines....
J'avait vraiment l'impression d'être transformer en un simple objet de souffrance , un vulgaire protège slip pour fille..... Priver de quasiment tout mes sens , la seule chose à laquelle je pouvais ma racrocher etait de m'évader par la pensée..... Mais même la , je fut vite saturé par des images horribles.
Je crois qu'a ce moment precis , j'aurai preferé mourir plutot que de devoir continuer à subir le traitement de ces garces sans pitié !!!
Mourir aurait peut être été une liberation pour moi , mais j'etais bien trop lâche pour cela.....
De temps à autres , Samia devait baisser sa culotte pour me regarder car je sentais de l'air frais penetrer mes poumons..... sensation divine !!!
Sans doute s'amusait-elle
 
May 18, 2011
61
2
8
#16
Acte 21 :

.. Jamilla est ainsi rester un long moment , s'amusant de la peur qu'elle inspirait...... Puis soudainement elle relacha sa vessie pour deverser son urine jaune clair dans l'entonnoir remplissant ainsi le bocal du condanner jusqu'a la moitié.......
Celui ci du se mettre à nager pour rester à la surface du flot bouillonant.... Elle attendit quelques seconde puis elle continua sans pitié à remplir le récipient. Cette fois , elle s'arreta juste à temps avant que le petit homme soit completement submerger..... Seule sa tête qui heurtait maintenant le couvercle etait encore à l'air libre.
Ses hurlements partiellement etouffer par le bocal de verre me faisaient frissonner d'horreur.... Sadique à l'extreme , Jamilla retira alors le tuyaux et l'entonnoir et boucha le petit trou avec un petit morceau de liège.
Elle avait décidée de le noyer à petit feu.... Si il voulait vivre , il etait continuellement obliger de nager en décrivant des petits cercle , ne pouvant s'accrocher à rien sur les paroi lisse du verre. A l'usure , il finirait par ce fatiguer et ce noyer dans la pisse chaude de sa tortionnaire !!!
Jamilla poussa le vice jusqu'a deposer les bocal sur la table , juste devant les trois autres qui observaient la scène avec des yeux exorbiter.....
Les filles quand à elles , s'etaient confortablement installées en tailleur autours du supplicié , et observaient l'horrible scène en faisant des commentaires tout aussi affreux.... !!!
""""" Waouhhhhh elle est classe ton idée Jamilla.....!!! Ouais tu m'etonne , regarde le nager ce gros porc.... Putain en tout cas Josephine tes pouvoirs c'est trop excellent.... Ca m'exite grave de torturer ces miserables mecs..... Hé les filles vous croyer qui vas mettre combien de temps à boire la tasse??? ...""""""
Toutes plus méchante les une que les autres... elles continuèrent jusqu'a ce que le malheureux commence à fatiguer serieusement.... De plus en plus souvent , sa tête disparaissait dans le flot jaunâtre pour réaparaitre quelques seconde plus tard... Il toussait , avalait de l'urine , recrachait , puis replongeait.....
Bientôt , il réaparut de moins en moins à la surface...., tant et si bien qu'après avoir pousser un ultime cri de desespoir , il sombra à pic dans le fond du bocal....
Il venait de rendre son dernier souffle après avoir lutter contre une fin aussi triste que cruelle.....
Josephine toute heureuse s'ecria....."""""" Hé voila.... encore un pervers de moins sur cette planete....... Allez , au suivant de ces messieurs..!!! """""
Jamilla prit alors le bocal remplis d'urine ou flottait encore le corps de sa minuscule victime et comme le precédent suplicié , elle jetta ses reste dans la cuvette des toilettes encore remplie de leurs dejections......., celle la même ou j'avais été contraint de manger la fameuse mie de pain !!!
C'etait veritablement ignoble de traiter un défun de cette facon !!!!!


Il ne restait plus maintenant que trois survivant et ce fut au tour de la petite laura de mettre en oeuvre son supplice......
Celle-ci s'absenta quelques instant... Josephine en profita pour venir me parler. Accroupie devant ma cage elle me dit..... """""Tu vois que tu a beaucoup de chance mon petit papounet... Tu es beaucoup mieux traiter que ces vermines hein !!! Souviens toi en , quand tu sera dans le fond d'une culotte. Ca t'aidera surement à supporter ton chatiment.... """""""
Sur ces parole , elle eclata de rire ,et alla se réinstaller avec ses copines !!!!
Habituer à se genre de moqueries , je ne bronchais pas..... D'autant plus qu'elle avait parfaitement raison. Le sort de leur victimes du moment n'avait absolument rien d'enviable.
 
May 18, 2011
61
2
8
#17
Acte 22 :

...Laura ,ne tarda pas à revenir au salon tenant dans ses mains une bassine d'eau..... Sans rien dire elle la déposa sur la table basse....!!!
Ensuite , se frottant le ventres , elle fixa les trois prisonniers restant et leur dit..... """"" hummmmm toutes ses emotions m'ont données une faim de loup ... voyons voir lequels d'entre vous est le plus gras .... """""
En chantonnant elle se pencha sur la cage et sous les cris de terreur des hommes qui avaient compris que l'un d'entre eux allaient être manger vivant......, elle choisis sa proie !!!
Plongeant sa main dans la cage , elle en extirpa sa futur victime victime ,et la trempa dans la bassine d'eau en s'exlamant.......""""" Ma mère ma toujours dit de bien laver les fruits avant de les avaler hi hi hi hi hi .... Alors comme je suis une petite fille obeissance , je vais pas faire d'exception avec cette petite gourmandise..Hein les filles !!! """"""
Ces propos ont à nouveau declencher un fou rire général....
Laura prit tout son temps pour nettoyer le corps nu du mâle..., ensuite elle le souleva et l'exiba fièrement à ses copines en le tenant négligeament par une jambe. Le malheureux pendait la tête en bas et s'arrachait la gorges en poussant des cris digne des meilleurs films d'horreur.
Ensuite , Laura s'amusa plusieur fois à le faire rentrer entierement dans sa bouche , puis à le resortir....
Je n'en croyait pas mes yeux.... je venais déja d'assister à la triste fin de deux humains , mais la ca dépassait toutes limites....
Un grand frisson glacial me parcouru l'echine quand j'apercu Laura mettre à nouveau le pauvre type dans sa bouche , pour cette fois ci l'avaler d'un coup..... Tout c'est passer extremement vite. elle déposa le petit homme sur sa langue , puis elle deglutit faisant ainsi glisser le malheureux au fond de son gosier dans un grand bain de salive..... Elle venait de l'avaler tout rond , vivant ......
Je n'osais imaginer les souffrance et la mort horrible de cet inconnu....., fut-il un pervers..!!!!
Nul ne méritait un tel traitement.
Les filles dansaient comme des folles au milieu du salon en poussant des grand cris de satisfaction...
La scène etait surréaliste.... Sutout quand Laura s'écria """" hummmmm , je me suis régaler les filles... Et puis il y aura pas de jaloux , il rejoindra ses copains dans la cuvette des chiottes. Ca prendra simplement un peu plus de temps !!! ... Juste le temps que je digère et que j'ai envie de chiez """""

Par les fenetres , je voyais que la nuit était maintenant tomber.... Les filles semblaient fatiguer et ont décider de remettre la suite au lendemain.
Nous laissant enfermer dans nos cages respective , les filles quittèrent le salon pour monter se reposer dans les chambres à l'étage.
La lumière du salon etant éteinte , mes co détenus et moi étions plonger dans le noir complet..... J'entendait seulement leur gemissements de peur.

Personnellement , j'appreciais beaucoup ce moment de répit.
Ayant passer les 7 dernier jours ligoter au fond d'une culotte , je pouvais enfin m'endormir dans une position confortable et surtout respirer un air pur.... Coucher à même le sol de ma cage je ne parvenais cependant pas à trouver le sommeil. Les horribles images de l'après midi me hantaient l'esprit...., et surtout je comprenais egalement que j'avais très peu de chance de m'en sortir le jour de ma fameuse comparution devant leur soit disant tribunal !!!!
J'ai alors compris toute l'horreur des propos de ma fille le matin même ou elle m'a miniaturisé. ... Cette phrase terrifiante,qui me menacait de devoir passer ma vie entière dans le fond de sa culotte !!!!!!!!!!!!!!!!
C'est avec cette perspective en tête , que j'ai finis par m'endormir au beau milieu de la nuit....
 
May 18, 2011
61
2
8
#18
Acte 23 :

......Quand je me suis reveillé ,il faisait déja grand jour...... Les filles etaient confortablement installées autours de le table de la salle à manger et degustaient un somptueux petit déjeuner en papottant de choses et d'autres.
Très vite ,les divines effluves du café et des croissants chaud vinrent taquiner mes narines... Affamer comme je l'etais ,cela etait une véritable torture.
Agenouiller ,la tête coller contre les barreaux de ma prison , j'observait la scène avec des enormes yeux envieux.
A un moment Josephine croisa mon regard de chien battu.... Elle se leva et s'approcha de moi avec un bout de son croissant entre les doigts. Fièrement camper devans moi , elle me souffla...""""" c'est mon croissant qui te fait envie petit papounet??? ...Attend je vais t'en donner un peu va... Et après tu diras que je suis méchante avec toi hein...""""
Son visage s'eclaira d'un large sourire lorsqu'elle croqua une grosse bouchée de son croissant. Elle le macha longuement , puis se penchant au dessus de ma cage , elle recracha négligeament le morceau , devenu une sorte de bouillie impregner de salive.
"""" Voila pour toi!!!""" ironisa t-elle avant de rejoindre ses copines.
J'avais si faim , que je me suis precipité sur ce cadeau tomber du ciel. Malgrès toutes la bave de ma fille qui imbibait cette bouillie blanche , je retrouvait tout de même le gout du croissant.
C'etait pour moi un véritable festin que j'ai dévoré en quelque minutes !!!
Soudain , completement repu j'ai pris conscience que les deux survivants de l'autre cage n'avaient pas perdu une miette de mon humiliation.... Blottis l'un contre l'autre , les yeux exorbiter de terreur , il me dévisageaient sans cesse....... Cherchant sans doute en moi une aide providentielle....!!!!!!!
Malheureusement pour eux , je ne pouvais leur être d'aucune utilitée.......
Leurs regards insistant ,et leurs tentative de communiquer avec moi ,finis par me mettre mal à l'aise.
J'avais bien trop peur d'enervé les filles si elles me surprenaient à dialoguer avec eux. Lachement , je me suis alors allonger sur le dos et fixant le plafond j'attendais avec angoisse le moment ou les filles viendraient s'occuper de moi....

Le regard dans le vide , j'entendais les filles vaquer à leurs occupations... Elles ont debarasser la table et fait le grand ménage dans ce qui fut ma propre maison...
Parfois l'une d'entre elle venait s'allonger sur le canapé pour telephonner... De ce fait J'entendais distinctement la conversation et à chaque fois j'avais l'impression de penetrer dans la 4ème dimention.... J'etais abasourdi de voir avec quel aplomd elles parlaient à leur parents. .... Elles jouaient les petite filles modèle , allant jusqu'a demander l'autorisation de rester dormir chez Josephine. Le vice etait qu'elle argumentaient cela sur mon dos , pretextant que depuis ma disparition , Josephine avait besoin du soutient de toutes ses amies....
Bien sur , par compation les parents acceptaient toujours....... Haaaaaaaaaa si ils savaient !!!!!!!!!!!!!!!

La pendule du salon indiquait maintenant 11h du matin..... C'est à ce moment que les filles ont toutes réaparut pour se vautrer comme des reines sur le canapé et les fauteuils... !!!
Mes compagnons d'infortune n'en menait pas large..... Josephine s'est alors levée au milieu de la piece et prenant un ton imperieux elle s'adressa à eux...... """"" Alors les pervers , vous êtes pret à subir votre chatiment.....??? Pour commencer mettez vous à genoux et demander pardon pour tous vos crimes.... Ensuite Maitresse Laura va chatié l'un d'entre vous... !!! """"""
Paralysés par la peur , il suppliaient à chaude larmes... S'excusaient , sanglottaient , demandaient pardon... Leurs sincérité était émouvante , mais les filles n'en avaient que faire !!!
Josephine reprenant sa place , c'est la belle Laura et son regard sévère qui vint se camper debout au milieu du salon....
Elle etait superbement vetue , avec son jean delavé , ses bottines noires à lacet , et un petit chemisier blanc qui mettait en valeur sa poitrine haut perchée.
Malgrès ses seize ans , elle possedait déja une grande assurance.... Sans la moindre hésitation , elle se dirigea vers les deux petits pervers et en selectionna un au hasard... Prisonnier des doigts aux ongles joliment vernis , il s'est mis à hurler , ignorant tout du sort qui lui etait reservé.... !!!
Cette lacune fut vite comblée quand Laura le placa dans une sorte de bocal en verre.... A la manière de Jamilla quand elle avait noyer sa victime dans son urine......
Seulement Laura décida d'y apporter une petite variante.....,et pas des moindres !!!
Une fois qu'elle eu poser le recipient sur le sol... Elle l'enjamba et dégrafa la boucle de sa ceinture afin de descendre son jean et sa culotte jusqu'aux chevilles. Après quoi , elle s'est tout simplement accroupit pour ajuster son anus au dessus de l'ouverture..... Regardant entres ses genoux , elle pouvait voir les tentative desesperé de sa victime pour sortir de la....
Sans doute avait-il compris la fin qui l'attendait...... Ses supplications faisaient echo dans le bocal , ce qui amusaient beaucoup les filles.
Bientôt les crises de rires se sont accentuer quand Laura lacha un pet sonore.... suivis de quelques autres !!!
Laura continua à pousser , et bientot une longue crotte brunâtre pointa hors de son anus... Elle coulissait lentement , entrant inexorablement dans le bocal prison....!!!! très vite , la crotte d'une consistance assez molle toucha le fond et commenca à s'enrouler sur elle même , recouvrant petit à petit le corps du condamner.
Celui ci se démenait comme un beau diable , comme si il avait été sur des sables mouvent.... Et effectivement , plus il se débattait , plus il s'enfoncait dans la merde.... Quand il fut embourbé jusqu'au menton , Laura lui donna le coup de grace en pondant une deuxième crotte qui cette fois ci lui tomba directement dessus....
Completement enterré dans cette mélasse de merde , privé d'air , il commenca sa longue agonie...... Seule une de ses main qui s'agitait frenetiquement en surface temoignait de son calvaire..... Cela dura une eternité avant que ses mouvements ne cesse......
Laura s'est alors redresser et contempla fièrement le pot qu'elle venait de remplir....... """" Voila qui est fait..... jubila t-elle ........ Ses batard de violeurs ne mérite que ca.... mourir sous notre merde !!!
Tous en disant cela , elle réajusta ses vetement et alla ensuite vider tout le contenu du bocal dans les toilettes...........
 
May 18, 2011
61
2
8
#19
Acte 24 :

.... Il ne leurs restaient plus maintenant qu'une seule pauvre petite victime..... Et semble t-il , elles lui avaient reserver un traitement tout particulier,
Moi qui pensais dès le depart qu'elle choisissais leur victimes et leur chatiments au hasard , il n'en etait rien....
Elle avait en fait tout prevu et voulaient absolument garder celui la pour la fin.....
Bien vite j'ai compris la raison de se choix........
C'est Fatima, la beurette de service qui pris les choses en main...
Avec un regard plein de haine , elle s'est approcher de la cage du type et lui cria....""""" Tu te souviens pas de moi espece de saloperie??? ....... Rue des lampion ... un 14 avril... jour ou tu as massacré une jeune beurette avec ta bande de facho hein !!!!! ... Et ben la fameuse beurette c'etait moi fils de pute !!!! .... Je te jure que tu vas le payer cher et très longtemps...... """""

Le pauvre type etait livide..... Certain de mourir , il hurlait de terreur !!!
Fatima ricanait savourant déja sa vengance...
Apparament , son chatiment n'allait pas se passer à la maison car apres l'avoir endormi à l'aide d'un produit, elle glissa le type dans sa poche de blouson....
Quand à moi , je compris bien vite que j'allais à nouveau finir dans une culotte. Celle de Laura......
Comme prévu , Laura s'approcha de moi et avec un grand sourire elle ouvrit ma cage pour me saisir entre ses doigts..... Me tenant par une jambe elle me placa à hauteur de son nombril. De son autres main elle ecarta en grand l'elastique de sa culotte de facon à ce que j'ai une vue plongeante sur son entrecuisse.....
La tête en bas , je distinguais les poils brun de son pubis... Lentement elle me descendit dans l'ouverture.
""""Allez on va faire un petit tour esclave.... Et toi tu vas faire un petit tour dans ma culotte !!! """" ironisa t-elle.
Sur ses paroles , elle me lacha et je fit une chute vertigineuse , jusqu'a atterrir dans le fond moelleux de sa culotte en dentelles. Apres quoi , elle se réajusta , enfila une jupe et je me suis retrouver dans une demi obscurité avec comme seul compagnon , le parfum pisseux de sa petite chatte.
A mon grand soulagement , elle ne m'avait pas ligoter.... Ainsi libre de mes mouvements ,je me suis placer de facon à regarder se qui se passait au travers du fin tissu.
Je ne voyais pas grand choses mais c'etait tout de même plus agréable que d'avoir le visage ecrasé par une vulve... Je distinguais ses pieds. Toutes les filles marchaient dans la rue en gloussant comme des petites folles... Ensuite elles ont pris le bus. Puit ont de nouveau marcher un bon moment avant d'arriver dans un endroit peu eclairer...
Les filles ont bricolées je ne sait quoi pendant un bon quard d'heure. Puis Laura s'etant assis sur un fauteuil en ecartant ses cuisses j'ai enfin pu découvrir Ce qui se passait.
Au travers des fines mailles de dentellle je distinguais alors que nous etions dans une cave et que Josephine avait rendu sa taille normal au dernier type. Cependant , celui ci se trouvait severement entraver , nu ,bras en croix à même le sol...... Sa tête etait également bloquer par une large bande de cuir... Encore endormi , il ne se rendit pas compte que Fatima allait le reveiller d'une facon aussi cruelle que douloureuse... Elle se placa entre les cuisses ecartés du malheureux , puis prenent son élan elle lui balanca son pieds en plein dans les testicules....
Un horrible cri de douleur résonna dans toutes la cave...., aussitot couvert par les eclats de rire des filles
""""Allez fils de pute.... Reveil toi """" cria la jeune beurette.
Le visage déformer par la douleur , le type pleurait maintenant à chaude larme....
Fatima ajouta """"" Ha tu fait moins le malin maintenant ....hein espece de sous-merde.... Comme tu peux le voir , tu as retrouver ta taille normal , mais tu vas croupir ici jusqu'a ce que tu crève !!! ...... Et en plus tu vas te rendre très utile connard. TU VAS SERVIR DE CHIOTTE à toutes les filles de ma cité.... Ta compris espece d'enculer???? Tu vas boire de la pisse et bouffé des merdes de filles toutes la jounée!!! .... D'ailleurs on vas commencé tout de suite parce que j'ai une grosse envie de chiez .... """"
Pour ne rien perdre du spectacle qui se preparait , toutes les filles avaient formés un cercle autours du wc humain....
Laura ayant retiré sa petite jupette , je pouvais voir distinctement le pauvre type , et Fatima qui commencais à degraffer son jean......
Horrifié , le malheureux gesticulais dans tout les sens , essayant de rompre les liens qui l'immobilisaient..... Peine perdu !!!
Il etait totalement impuissant.....
Fatima , insensible à ses suppliques continua son effeuillage.... Elle retira son jean et sa culotte pour apparaitre totalement nue....
 
May 18, 2011
61
2
8
#20
ACTE 25 :

... Pendant un bon moment , elle tourna telle une lionne autour de sa victime... Seul le claquement de ses talons sur les sol resonnaient dans la cave.... Du fond de ma culotte , je ne perdais pas une miette du spectacle offert pas le somptueux corps de Fatima. Elle se savait belle et aimait en jouer... Pendant qu'elle insultait copieusement sa proie j'admirais ses magnifiques seins , ses tetons roses , son ventre lisse , son sexe presque imberbe. Sa fente , séparait deus grosses lèvres très renflées , ses cuisses fines mais musclées laissaient un vide sous le sexe...... Elle etait redoutable de beautée !!!
Il en etait tout autrement pour le type ligoter sur le sol.... Les yeux embués de larmes son regard semblait vide.
Cela ne s'arangea pas quand Fatima enjamba son corps pour venir se camper fièrement à l'aplond de son visage.... Ainsi , il avait une vue parfaite sur le sexe de sa tortionnaire
Main sur les hanche , hautaine , méprisante Fatima lui cria..."""" Regarde ma belle chatte d'arabe espece d'enculé de raciste.... Regarde la bien avant que je te pisse dans la gueule... """"
Tout en disant cela , elle ouvrit un couteau à cran d'arret dissimuler dans sa main... Sa victime sursauta de terreur à la vue de la longue lame d'acier coupante comme un rasoir et qui brillait menacante sous la lumière blafarde de la pièce....... les yeux revulsés dans leur orbites le type semblait au bord de l'evannouissement.
Fatima intraitable le sorti de sa torpeur... """" t'a plutot interet à boire toute ma pisse sans en perdre une goutte fils de pute..., sinon je te coupe les couilles..... T'a pigé??? ..... Allez ouvre grand ta bouche espece de chiotte"""""
Sur ses paroles terrifiante , Fatima s'est lentement accroupie au dessus de la bouche béante. Pendant les quelques secondes qui suivirent , un long silence pesant envahi la cave..... Puis soudainement le jet a fusé comme par magie de l'abricot de Fatima. Les deux lèvres roses et gonflées d'excitation ont laissé passé un jet de pisse droit , jaune clair , limpide.
Le wc humain buvait en poussant des petits gemissements de dégout pendant que Fatima lui criait.... """" Avale ca batard.... Tu es ma chiotte personnelle , tu es ma salope , mon wc..... Je vais tous raconter à mes copines de la citée , ont te pissera toutes dessus.... Bois ma bonne pisse , c'est du 17 ans d'age , un veritable nectar pour des chiens de ton espece.....

Les dernière gouttes sont tombées sur le nez du malheureux qui s'etait à moitié etouffé sous la violence du jet....
Fatima resta un long moment accroupie.... savourant sa toute puissance !!! Ensuite elle se deplaca legerement jusqu'a placer son anus juste au dessus de la bouche du malheureux....
"""" Allez chien d'esclave souffla t-elle..... ouvre bien ta gueule de chiotte....."""" Les filles etaient completement hysterique.
"""Tu... Tu va vraiment faire caca dans sa bouche?""" demanda naivement la petite Fanny
Pour toute reponse , Fatima eclata de rire..... Un rire cruel , froid.....
Apres quoi elle ecarta ses fesses à pleine main afin que tout le monde ne perde pas une miette du terrifiant spectacle.....
Ainsi on pouvait distingué nettement l'oeillet rose qui palpitait.
Fatima s'est mise à pousser et bientot , les parois de son anus se sont etirées sur une forme ronde. L'oeillet s'est ouvert , laissant apparaitre l'extremité marron d'une crotte , il s'est dilaté , la crotte s'est frayé un passage comme une bite qui sortirait d'un anus...... Elle etait longue , rigide , elle est lentement descendue à la verticale dans la bouche du pauvre type terrorisé. L'anus s'est rapidement refermé , la crotte est tombée au fond de la bouche.
Fatima s'est alors legerement soulevée et cria.... """" Garde la bouche ouverte batard , je veux te la voir macher""""
Toujours sous la menace de la lame de couteau qui caressait ses testicules , il obeit malgrès le degout qui deformait son visage.... Il mâchait doucement la crotte de Fatima pendant qu'elle le regardait , en l'humiliant davantage """" Va y fils de pute bouffe!!! Mes crottes sont les meilleurs du monde , mâche-les lentement pour mieux les apprecier..... Tu est une vrai salope , tu bouffe ma merde..."""""
Les filles s'etaient rapprocher en formant un cercle autours du malheureux est sans la moindre pudeur , elles ont plongées leur mains dans leurs petites culottes pous se masturber frenetiquement en couinant comme des gamines....
Quand à moi , je me suis retrouver completement ecrasé contre la vulve de laura.... Celle-ci se caressait le clitoris par dessus sa culotte.... Tant bien que mal , je suis tout de même parvenu à fuir les enormes doigts qui me comprimaient mais bientot , je fut innondé par de copieux jet de cyprine gluante....
litterallement englué dans se liquide epais et salé , je me suis replacer de facon à observer à nouveau Fatima qui etait toujours à l'oeuvre avec sa victime....
Stupefait , je decouvrit alors que celle-ci caressait le sexe du type avec la pointe de son couteau et que celui-ci etait en erection......
Fatima eclata de rire.... """" Ha ha ha ha ha mais c'est qu'il bande ce chien........ Tu vois , tu as trouver ta vocation espece de larve. Tu bande bien mais ta bite n'est qu'un jouet pour les filles..... Toi tout entier,tu n'est qu'un jouet pour les filles. ... En plus , ca te plait. Avoue , ca te plait de servir de chiotte pour filles? """""